« RECETTES » de naturopathie ? un état d’esprit du corps

« TOUT est POISON, RIEN n’est poison , seule la DOSE fait la différence » Paracelse

La formule courante « ton aliment est ton médicament » est elle encore à démontrer? En naturopathie les aliments sont conseillés en fonction d’un bilan initial et adaptés à chaque individu. Hippocrate disait que « la nature de l’homme en sa totalité, son origine , sa constitution et ce que dirige son corps permettent de faire des prescriptions utiles ». Par exemple ce qui est bon pour une personne peut être catastrophique pour une autre. Pour Hippocrate chaque individu a une « humeur » , pour dire simple c’est un profil particulier qui désigne une façon d’être avec une physiologie particulière. Après bilan on peut déterminer le profil (qui peut varier dans le temps ) ainsi que les besoins , les carences , la manière de digérer, la façon dont le corps recherche son équilibre propre en terme de gestion énergétique (température, activités physiques , constitution corporelle, aspects psychologiques relationnels, les habitudes familiales de consommation…) . En fonction des périodes de notre vie les besoins peuvent varier et notre profil changer.

Quelques règles de naturopathie pour bien digérer: Bien mastiquer, être détendu, manger en conscience, se préparer une belle assiette, manger dans la joie et le plaisir. Evitez de boire pendant les repas, dîner tôt, manger à heures régulières, évitez de manger des fruits à la fin des repas ( nota: au moyen-âge on commençait par les fruits en entrée, mais ceci est variable en fonction des personnes qui ont tendance à  » fermenter » plus les fruits).

Il existe des astuces pour faire baisser l’indice glycémique du repas , demandez conseils lors d’un bilan nutritionnel à mon cabinet.

CONSEILS VARIES: Ajoutez quotidiennement des aromates, des épices et des alliacés à vos plats, vos salades et desserts, puissants antioxydants, apportent vitamines et minéraux , aident à mieux digérer et sont anti-inflammatoires. Pour les fans de graines germées, sachez qu’elles sont utilisées pour les cures de revitalisation, elles possèdent en elles les forces de croissance des plantes. On les consommera de préférence au petit déjeûner ou déjeuner pour un regain d’énergie.

Les ANTIOXYDANTS : Les radicaux libres font vieillir précocement nos cellules et sont à l’origine de nombreuses maladies dégénératives. (pollution, pesticides , tabac mais aussi stress, etc ). Voici une liste d’aliments riches en antioxydants: cannelle en poudre, curcuma en poudre (plus poivre pour activer son action), basilic, clou de girofle , origan, romarin, thym, raisins secs, cynorhodon, canneberge, fruits rouges, noisettes , amandes , noix diverses, chocolat noir, chou rouge, artichaut, patate douce, carotte, oignon, ail, agrumes, algues, pollen frais ….

NOTA : LES CRUCIFERES (choux , brocoli, radis, cresson , roquette…), excellents antioxydants , riches en vitamines C et calcium sont d’excellents dépuratifs, ils protègent le foie et facilitent le transit intestinal, contiennent des agents anticancéreux . Forts utiles ils sont néanmoins à limiter en cas d’hypothyroïdie car ils dérèglent la fonction thyroïdienne. PRECAUTIONS à prendre pour « des jus verts pour tous » alors.

Je fais l’apologie d’un bilan de naturopathie complet car bon nombre de personnes se contentent de conseils d’amis , d’informations glanées sur magazine ou internet sans connaître leur « nature », sans parler des interactions médicamenteuses de certains aliments pour ne citer que quelques-uns : le pamplemousse…mais aussi le radis, artichaud et autres aliments souvent conseillés pour drainer le foie (or le foie métabolise les molécules souvent les médicaments y compris d’où les précautions et les connaissances nécessaires à l’adaptation des cures et diètes en fonction).

Je conseille une APITHERAPIE (soins par les produits de la ruche) régulière pour une bonne protection immunitaire, mais également de la MYCOTHERAPIE ( apports en champignons médicinaux , très protecteurs également du microbiote (flore intestinale, bon fonctionnement immunitaire , cérébral et préventifs de cancers, ou antiviraux…etc). A propos de ces derniers il est préférable de bien connaître les variétés locales ou en compléments alimentaires (certains champignons se consomment bien frais et d’autres doivent être cuits).

L’ALGOTHERAPIE, utilisatrice passionnée et algologue: je conseille également d’intégrer les algues à nos repas et plats. Je peux vous aider à les connaître , les cueillir, les utiliser. Wakamé, haricots de mer, dulse, laitue de mer et nori sont faciles à trouver et à cuisiner. Les algues sont des aliments exceptionnels: riches en minéraux , en oligoéléments, et en vitamines. Elles apportent protéines, fer, fibres, et sont d’excellentes alcalinisantes ( font baisser l’acidité du corps). Elles sont recommandées en cas de fatigue, de surmenage ou convalescence . On limite sa consommation en cas d’hyperthyroïdie car elles apportent de l’iode. Certaines algues chélatent les métaux lourds de notre organisme , donc détoxifient utilement. Il faut néanmoins bien les connaître et prendre quelques précautions à la cueillette: toutes ne sont pas comestibles contrairement aux idées colportées et il faut prendre des informations sur le lieu de prélèvement… Je les utilise pour saler mes plats (très utiles sèches pour remplacer le sel), ou additionner à mes soupes et salades, mais également en cosmétiques et pour le bain …

L’ARGILOTHERAPIE, et oui vous avez bien lu , bien sur les argiles ne sont pas considérés comme des aliments en tant que tels !! mais nous rendent des services intérieurs non négligeables. La géophagie c’est manger de la terre et c’est très répandu dans certaines cultures africaines ou sud américaines et il ne s’agit pas d’une maladie psychiatrique (la Pica) !

Sans plaisanter: vous connaissez sans doute les usages des cataplasmes d’argiles externes, indiqués pour de nombreuses pathologies. En interne , les argiles ont leur vertus : diminue les remontées acides chez la femme enceinte et les vomissements , propriétés antitoxiques et nombreux usages gastro-intestinaux…Quelques effets délétères cependant , peut induire des anémies (l’argile séquestre le fer dans l’intestin) mais tout est une question de dose et de durée d’exposition bien sûr! Je vous conseillerai volontiers autant son usage en externe qu’en interne car il est des remèdes qui ne sont de grand-mère que de nom.

LES PLANTES : médicinales ou non , elles le sont toutes non ? En naturopathie on conseille souvent des tisanes , décoction ou teinture mère , gemmothérapie , huiles essentielles ou eaux florales pour des cures sur un mois ou plusieurs. Les plantes sont nos alliées et je vous propose des ateliers de reconnaissance et de connaissance de ces plantes et leur préparation. Si je vous les conseille souvent en cabinet c’est pour un confort bien-être du corps et c’est pas un jeu d’esprit que de dire que tous nos médicaments sont issus des plantes ! Sans oublier de mettre l’attention sur les précautions d’usages: interactions entre plantes et alimentation mais également entre plantes et médicaments prescrits par votre médecin!

MANGER BIO , c’est cher !, mais si on favorise le local c’est encore mieux ! Les pesticides sont des perturbateurs endocriniens , les fongicides détruisent notre microbiote intestinal… En bref , le bio c’est mieux sans aucun doute!

Les aliments bons pour l’immunité qui peuvent constituer un plan préventif avant la saison hivernale il faut déjà y avoir pensé…Adapter ses repas en fonction des saisons pour « sa nature », mais également ne pas consommer des produits qui ne sont pas de saison « pour la nature » ! N’est ce pas? pourquoi manger des tomates en hiver ? et si nous sommes de nature têtue comment remplacer la tomate ou bien la manger autrement (préparée d’avance lors de la vraie saison en envisageant l’hiver prochain (conserves de lacto-fermentation, séchées, dans huiles en condiments…) Bien des recettes toutes aussi alléchantes voir plus que les tomates « fraîches » de nos rayons de supermarché en période de noël!

MANGER CRU ou CUIT? telle est une question…Manger du cru c’est accéder à une nutrition vivante et très détoxifiante. En revanche, il peut irriter les intestins plus fragiles, entraîner frilosité et fatigue pour certains tempéraments nerveux ou fatigués, ou occasionner de la gène pour ceux qui ont tendance à faire rétention d’eau… En médecine chinoise , le cru et le froid sont considérés comme dévitalisants car ils compliquent épuisent et affaiblissent l’énergie de la rate.

POUR CONCLUSION : « On digère plus avec son coeur qu’avec son ventre » (Daniel Kieffer, professeur de naturopathie)

L’état d’esprit avec lequel on mange est primordial , la notion de plaisir , varier les goûts et les couleurs mais bien connaître « Notre nature », en la respectant tout en respectant « La Nature » et ses cycles est tout un art . Mais sans se « prendre la tête » la cuisine est aussi un jeu. La diversification , la curiosité et le plaisir de varier pour apporter de l’originalité à vos repas pour qu’ils soient de fête au quotidien sans vous nuire est possible.

Par cet article, vous l’aurez compris je vous incite à comprendre que la Naturopathie est un art thérapeutique qui envisage de vous faire comprendre « votre Nature » globale et de la respecter aussi souple soit elle et de respecter « La Nature » parce que nous nous faisons du bien en mangeant que si celle-ci est respectée en retour.

Nous pouvons bien sûr en cabinet faire un bilan de naturopathie complet sur votre profil et besoins. Il faut prévoir pour un premier rendez-vous 1 à 2h .Je propose également des conseils de recettes et de nutrition adaptés à votre âge, personnalité et profil. Le programme d’hygiène peut comporter si c’est nécessaire une cure de désintoxication , une cure de revitalisation, et une cure de stabilisation. La cure de désintoxication permet d’aider l’organisme à se nettoyer et à se purifier de ses toxines. La cure de revitalisation vise à rééquilibrer l’alimentation à combler les carences (rares) mais aussi à éviter les surcharges. La cure de stabilisation vise une harmonie biologique psychologique et sociale, de type adaptative à son environnement et habitudes de vie.

Par ailleurs des sorties nature de saisons pour vous permettre d’attiser votre curiosité et vous ressourcer de produits locaux et cueillettes sauvages. (voir agenda)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut